Aller au contenu principal

Julien Recarte : cap sur les nouveaux défis du CSM !

Depuis février 2021, le nouveau directeur du Centre de stockage de la Manche (CSM), c’est lui. Ancien ingénieur sûreté colis du Centre de stockage de l’Aube, Julien Recarte prépare le CSM à relever ses futurs défis. Portrait d’un manager serein et enthousiaste.

Il a beau n’avoir que 37 ans, Julien Recarte dispose d’une solide expérience au sein de l’Andra et connaît les enjeux de sûreté associés au stockage des déchets radioactifs sur le bout des doigts. « Voilà dix ans que je travaille pour l’Agence. Des années que j’ai consacrées à définir les critères d’acceptation des colis de déchets pour le Centre de stockage de l’Aube (CSA) ainsi qu’à des opérations de sûreté d’exploitation du site, confie l’ingénieur de formation. Et depuis plus de six mois, j’ai rejoint le Nord-Cotentin comme directeur du Centre de stockage de la Manche (CSM), aujourd’hui en phase de fermeture. » 

Bien que passionné par la technique qui prédominait dans ses précédentes activités, il a ainsi souhaité donner un nouveau cap à sa carrière en se tournant vers un poste de management et de pilotage d’activités. Une fonction totalement nouvelle qui enthousiasme beaucoup Julien Recarte. « Depuis deux-trois ans, je regardais régulièrement les opportunités qui s’offraient au sein de l’Andra en termes de gestion d’équipe et de gestion de projet. Et quand le poste s’est ouvert sur le CSM, j’ai pris les devants car, même si certains pensent qu’il se passe peu de choses sur ce site qui ne reçoit plus de colis depuis le milieu des années 1990, il est en fait très actif et concentre des enjeux de taille sur les dix prochaines années », raconte son nouveau directeur. 

Amateur de challenges et de fruits de mer

Il lui faut notamment organiser l’exploitation courante du Centre de stockage de la Manche pour répondre à toutes les obligations réglementaires en constante évolution. Les dix salariés de l’Andra travaillant sur site appartenaient auparavant à un seul et même service regroupant les fonctions d’exploitation et d’études. Mais pour améliorer encore le fonctionnement du Centre et identifier au mieux les modifications à y apporter en termes de sûreté, deux services ont été créés récemment. L’un est dédié à l’exploitation quotidienne en charge de la surveillance de l’environnement et du maintien en conditions opérationnelles des équipements ; l’autre se consacre au long terme et aux études, travaux et projets à mener sur le site dans les prochaines années. « Aujourd’hui, il faut donc encore un peu roder cette nouvelle organisation mais cela va vraiment nous permettre d’aborder sereinement les années qui viennent », notamment pour pérenniser la couverture qui protège et empêche l’eau d’atteindre les ouvrages de stockage de déchets radioactifs. « Mon souhait est donc de mettre en œuvre une routine qui nous permette de gérer agilement tout type de situation et de faire face à toute demande spécifique pouvant nous être formulée par les autorités dans le futur », explique Julien Recarte. 

Arrivé en février, il s’est rapidement intégré au sein de la petite équipe du CSM, tandis qu’il se familiarise avec son nouveau cadre de vie qu’il a plaisir à faire découvrir à sa famille. De quoi booster encore sa motivation pour ses nouveaux challenges professionnels.  

 

En savoir plus sur l'équipe du CSM ? retrouvez le portrait de Marie-Pierre Germain En savoir plus sur l'équipe du CSM ? retrouvez le portrait de Vincent Lelaidier
Partager cette page